samedi 31 août 2013

Challenge #2 : Read me I'm fashion

Aujourd'hui, je vous annonce ma seconde participation à un challenge et je dois avouer que celui ci me collle à la peau.

Le blog L'irrégulière propose un challenge sur le thème la mode. Il est sans limite de temps.
Le logo est superbe est réalisé par ses soins :



La blogueuse nous propose même une liste de lecture possible, histoire de nous inspirer un peu (ici).


Entre chiens et loups de Malorie Blackman

Il m'aura fallu à peine quelques heures pour le lire, un livre que j'ai plus qu'aimé. Je crois que cette chronique ne va pas paraitre très objective parce que ce livre est plus qu'un coup de coeur.

Titre : Entre chiens et loups (tome 1)

Auteur : Malorie Blackman
Qui est elle? une écrivaine britannique qui a écrit plus d'une cinquantaine de livres notamment pour les enfants et adolescents.

Genre : Roman

Œuvre : Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s'affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C'est un monde où Callum et Sephy n'ont pas le droit de s'aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d'un rebelle clandestin.

Nombres de pages : 397 pages

Édition : Milan macadam

Prix : 9.50€

Mon avis :

Pour moi ce livre est juste une révélation. J'ai découvert à la fois un roman mais aussi une auteure talentueuse et une intrigue émouvante. Je voudrais juste revenir sur les leçons qu'apportent ce livre car pour moi c'est l'essence même de l'histoire et c'est ce qui donne de l'émotion à celui ci.

Ce livre est dit de science fiction. J'avoue que pour moi, il est loin de l'être. Tous les faits dont il traite sont actuels malheureusement. L'esclavage et le racisme sont présents depuis des milliers d'années et l'histoire d'amour des deux héros est la même à mon sens que celle de Roméo et Juliette. Ce roman est une leçon de vie à lui seul.

D'abord, le racisme est vraiment très bien décrit. On y voit la haine entre deux populations.L'auteure a su mettre en avant les sentiments et les sensations des personnages d'une manière qui met le lecteur au cœur de l'histoire. Le mélange des deux points de vues est un formidable moyen de mettre les deux camps au même échelon et c'est la seule égalité que montre ce livre. On se pose aussi les questions que les protagonistes se posent : la fin justifie t-elle les moyens? Pourquoi l'égalité n'est pas mise en place?
Mais le roman apporte aussi une nuance à ceci car dans le livre certains primas sont pour l'égalité, tout comme certains nihils ne sont pas pour se battre malgré leur volonté d'être égaux.
Ce que je trouve vraiment biens est le fait que l'auteur n'est pas répondu aux clichés du racisme contemporain. Pour une fois, les stéréotypes sont inversés, les personnes noirs sont riches et les blancs sont pauvres. Je ne suis en aucun cas raciste mais actuellement les images que l'on retrouve et les préjugés de notre société prône le contraire et je trouve ça fantastique de la part de l'auteur d'avoir inversé la tendance dans au moins une quadrilogie de romans.

Ensuite, il y a cette intrigue autour de la famille. Autant on voit la détresse dans la famille de Callum et la souffrance à la perte de chaque personne de cette famille. Autant on voit dans la famille de Sephy l'absence du père, "l'absence psychologique" de la mère. Mais on voit aussi que l'image publique prend le pied sur les sentiments familiaux.


Enfin, il y a cette superbe histoire d'amour. Je pense d'ailleurs que c'est la plus belle lutte contre le racisme car c'est la preuve que l'amour n'est pas une question de "race" (je déteste ce mot), de couleur ou de lutte. Et la morale à cette histoire est que l'amour est plus fort que tout, que les autres ou les idées reçus.


Vous l'aurez compris cette histoire est pour moi quelque chose de magnifique, très poignant que je recommande vivement. J'ai hâte de lire les tomes suivants pour retrouver la suite de la vie de l'héroïne tellement elle m'a touché tout au long de l'histoire. Je me suis attachée à Perséphone comme à une petite sœur et je suis frustrée de ne pas savoir ce qui se passe ensuite.

vendredi 30 août 2013

Ghostgirl (morte et célébre) de Tonyaa Hurley

Ma soeur ne l'a pas fini et me l'a donné pour que je le ramène à la bibliothèque. Le problème : j'ai lu une page, puis une seconde et finalement j'arrive à la dernière page.

Titre : Ghostgirl (tome 1 : morte et célèbre)

Auteur : Tonya Hurley
Qui est elle? une écrivaine américaine et directrice de programme de télévision. Elle est connue pour avoir écrit la série télévisée Totalement jumelles, Mary-Kate and Ashley in Action! et le roman Ghostgirl.

Genre : Roman jeunesse

Œuvre : Vivante, Charlotte est une lycéenne timide, invisible, totalement à côté de la plaque... Morte, Charlotte est un fantôme doté de pouvoirs surnaturels! Tenant sa revanche, elle fait tout pour que le garçon le plus canon du lycée tombe amoureux d'elle, quitte à employer des moyens peu orthodoxes qui feront tourner en bourrique tous ceux qui croiseront son chemin...

Nombres de pages : 326 pages

Édition : France loisir

Prix : 17.90€

Mon avis : Un livre jeunesse bien conçu. L'histoire n'est pas exceptionnelle mais la morale est présente "restez soi même". Mais, l'image caricaturale des personnages est parfois trop surjouée. Je me suis vue ennuyée durant certains passages et déçue à d'autres. Le suspens n'est pas présent et on sait dès la moitié comment l'histoire va se finir.
Je pense que ce livre est trop enfantin pour moi mais il peut plaire à un public plus jeune.

jeudi 29 août 2013

La fille d'Anubis par Alain Surget

Voici le quatrième tome de la saga jeunesse d'Alain Surget s'intitulant Tirya. Oui j'aurai pu vous parler du premier tome en premier mais j'ai commencé mes relectures par celui ci (logique, bonjour!).
Je lis ce livre dans le cadre du challenge "voyage dans l'Égypte antique"proposé par le blog bienvenue à Bouquinbourg. Si toi aussi tu veux participer, le lien est ici.

Titre : La fille d'Anubis
Collection : Tirya

Auteur : Alain Surget
Qui est il? un écrivain français (lorrain) qui s'est spécialisée dans la littérature pour enfant et jeunesse. Il est notamment connu pour sa participation dans de nombreuses écoles. Son thème de prédilection est l'égypte antique.

Genre : Roman jeunesse

Œuvre : Pas facile d'être la fille d'un général égyptien et de vivre recluse à la cour du Pharaon! Surtout quand on a seize ans, et qu'on rêve de voyager... Vive, curieuse, Tirya est un peu têtue mais tellement jolie!

Nombres de pages : 243 pages

Edition : Flammarion

Prix : 10€


Mon avis : 

Je relis ce livre encore une fois, à force je le connais par cœur. Un voyage en immersion dans l’Égypte antique, celle des pharaons. J'aime beaucoup l'univers et l'ambiance de cette époque avec tous ses complots, ses trahisons mais aussi sa mythologie et ses croyances. Je trouve que ce livre comporte des références religieuses très complète et facilement compréhensibles.

L'histoire est bien menée et le suspens reste présent du  début à la fin du livre. L'intrigue est multiple : la guerre et l'arrivée d'une nouvelle belle mère, futur reine d’Égypte. C'est donc deux histoires qui s'entremêlent et se démêlent entre Saïs et Thèbes.

Le personnage de Tirya reste toujours la même, aventurière, curieuse, et trouve dans ce livre une ennemie qui se révélera en tant qu'amie. Une morale à ce livre pourrait être "ne pas se fier aux apparences" tant la trahison a une place omniprésente autour du trône.

Comme dans chaque livre de la saga, on retrouve au début du livre un liste des personnages avec leurs rôles, et à la fin du livre un dossier sur le thème principal, ici le pays de Kouch, qui explique les grands personnages de cette région, la localisation des villes ainsi que les épisodes marquants qu'à vécu le lieu. Le livre comporte aussi plusieurs cartes qui permettent de localiser les villes et les frontières citées tout au long du livre.

Je conseille ce livre qui se lit facilement et dont le vocabulaire est très bien expliqué. Que vous soyez un enfant ou un adolescent ou encore un adulte vous pourrez voyager avec l'héroïne sous les lignes de cet auteur.



mercredi 28 août 2013

Challenge #1 : Voyage dans l'Egypte antique

Voilà 15 jours que je me suis inscrite au challenge "Voyage dans l'Egypte antique" organisée par Soukee du blog bienvenue à Bouquinbourg.


Le principe est simple, il suffit de lire des livres dont le récit se déroule durant cette période (-3510 à -31) ou des livres qui font référence à cette période.

Ce challenge est illimité dans le temps. N'hésitez pas à vous inscrire, il est toujours temps!!
Le lien vers l'article de présentation est ici.

Trois niveaux sont disponibles en fonction du livres que vous désirez lire :
- niveau momie : lire au moins deux livres
- niveau ibis : lire au moins cinq livres
- niveau pharaon : dix livres et plus!!



Personnellement, j'ai pris le niveau ibis.
Je compte lire :
1. Tirya (tome 4) : la fille d'Anubis d'Alain Surget
2. Tirya (tome 2) : le pharaon de l'ombre
3. Sphinx de Robin Cook
4. ?
5. ?


Mini accro du shopping de Sophie Kinsella

Depuis le début de mon blog, je dis que je vais faire la relecture de mini accro du shopping de Sophie Kinsella, c'est dorénavant chose faite.

Titre : Mini accro du shopping

Auteur : Sophie Kinsella
Qui est elle? Une jeune romancière anglaise à succès qui a exercé le métier de journaliste financière comme son personnage. De son vrai nom Madeleine Wickham, cette mère de famille raconte avec fantaisie les malheurs et bonheurs de ses personnages. Outre le fait qu'elle soit née la même année que ma maman, elle a connu le succès grâce à son best seller Les confessions d'une accro du shopping en 2002.
Du même auteur :  Becky à Manhattan

Genre : Roman

Œuvre :  La maternité, Becky la voyait comme dans les magazines : elle en Fashion Mummy, courant les boutiques avec son bébé ultralooké, sage comme une image. Dans la réalité, Minnie est une vraie tornade capable de dévaster un magasin entier si on lui refuse quoi que ce soit. Mini-accro, certes, mais surtout aux caprices ! Dur dur pour la pauvre Becky. Un malheur n'arrivant jamais seul, Luke embauche une nounou un peu trop parfaite, la maison de leurs rêves leur passe sous le nez et la crise financière freine dangereusement toute velléité de shopping. Heureusement, quand la situation semble désespérée, notre fashionista préférée a toujours plus d'un tour dans ses sacs...

Nombres de pages : 559 pages

Edition : Piment

Prix : 9.99€

Mon avis : Un livre dans lequel on retrouve l'humour de l'auteur. Des caricatures qui donnent le sourire, des personnages vivants et attachants et surtout une histoire pleine de rebondissements.
Que ce soit la belle mère richissime au caractère bien trempé ou la maman fashion addict, les personnages sont tirés à quatre épingles et montrent chacun une facette de la société.
Roman noyé en pleine crise économique dans un monde où l'argent est roi ; on y découvre la peur, la faillite et les spéculations de tout genre.
On retrouve une Becky au plus haut de sa forme, privée de shopping mais préparant la fête de l'année pour son cher et tendre, qui même en pleine crise prône son loisir préféré aux femmes riches et célèbres loin des yeux de leurs maris. La petite Minnie, ses bêtises et sa manière de parler sont supers bien racontées et donnent le sourire au lecteur.
Un livre que je conseille, pour son humour et son originalité. Quelque soit le lecteur, il se retrouvera dans l'un des personnages.




         Je lis ce livre dans le cadre du défi read me i'm fashion organisée par le blog de L'irrégulière.

samedi 24 août 2013

People or not people de Lauren Weisberger

Je finis tout juste ce roman, c'est donc à chaud que je vous fait cet article. Je l'ai finis assez rapidement, certains pourront penser qu'il m'a passionné, d'autres que je voulais couper cours à cette lecture. Vous comprendrez tout lorsque je vous donnerai mon avis.


Titre : People or not people

Auteur : Lauren Weisberger
Qui est elle? Ancienne assistante personnelle d'Anna Wintour (éditrice chez Vogue), elle est aussi l'auteur du best seller adapté au cinéma "Le diable s'habille en Prada".

Genre : Roman
Œuvre : Beth a 26 ans et travaille 80 heures par jour pour un patron odieux, vit seule avec son hypoallergénique, depuis que son petit ami l'a plaquée pour un mannequin. Mais lorsque sa meilleure amie lui annonce ses fiançailles, elle plaque tout. Elle découvre les "joies" du chômage, jusqu’au jour où son oncle la remet au travail. Mais pas n'importe quel travail, une place dans une boîte de relations publiques à la mode à Manhattan où elle va rencontrer des VIP, passer des nuits blanches et découvrir ce que le mot tabloïds signifie.


Nombres de pages : 459 pages

Edition : Fleuve noir

Prix : 19.50€

Mon avis :  Pour tout dire, je suis assez mitigée par ce livre. A certains moments du livre, j'étais complétement dans l'univers de la narratrice, alors qu'à d'autre je décrochais. Je trouve que le début est un peu trop long, on attend l'action. Ensuite, au milieu du roman, on est face à une répétition de choses en permanence : des gens boivent, sont saouls, dépensent leur argent sans comptés,.... Il n'y a réellement que la fin qui m'a captivé et encore elle me laisse sur ma faim. Au fur et à mesure, je me suis sentie écœurée de cette débâcle qui n'en finit pas : alcool, drogue, infidélité en tout genre, mensonge, trahison,... Je pense que parler de la jet set et la dépeindre de cette manière n'est pas forcément loin de la réalité mais pour la personne lambda que je suis, ça me fait frôler l'overdose sans toucher à un seul gramme de poudre blanche.
J'ai eu une impression de déjà vu par rapport au livre Le diable s'habille en Prada : "je ne sais pas m'habiller par rapport à mes collègue", "mon patron est odieux",....
Niveau littéraire, le livre se lit facilement, les constructions de phrases sont simples. Néanmoins, il y a beaucoup de répétitions de mots au fil des pages. Je crois que le pire est le nombre de fois où est utilisé le mot "super" car il est utilisé devant beaucoup d'autres adjectifs pour souligner le fait qu'ils sont "supers".
D'habitude j'adore ce genre de livre mais pour celui ci la magie n'a pas opéré, je n'ai pas réussi à rentrer entièrement à l'intérieur. C'est sympathique à lire mais pas passionnant. Il y a une certaine ironie et des traits d'humour mais ce n'est pas le livre du siècle selon moi.




           Je lis ce livre dans le cadre du défi read me i'm fashion organisée par le blog de L'irrégulière.


jeudi 22 août 2013

16 Lunes de Kim Garcia et Margaret Sthol

Un livre que j'ai dévoré et qui m'a transporté loin de tout. Qui a su me prendre au vif.

Titre : 16 Lunes (sublimes créatures tome 1)

Auteur : Kami Garcia et Margaret Sthol
Qui sont elles? Kami Garcia est une enseignante et peintre américaine.  Margaret Sthol a quant à elle un master en littérature anglaise et écrit depuis l'âge de 15 ans.

Genre : Roman Fantastique

Œuvre : J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille, dont j’allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... Nous étions menacés. Et cette fois, j’allais devoir la sauver... L’amour sera-t-il plus fort que le destin ?

Nombres de pages : 635 pages

Edition : Black moon

Prix : 18€

Mon avis : J'ai vraiment adoré ce livre. J'ai été plongé dans l'univers fantastique et dans cette histoire d'amour. Il m'a fallu à peine 4 jours pour le lire alors qu'il est assez impressionnant. Dès qu'on le commence on ne peut plus s'arrêter.
Ce livre aborde toutes sortes de thème qui peuvent toucher les adolescents et même plus largement les adultes : l'exclusion sociale par les autres étudiants, une famille qui ne veut pas une personne pour amie de ses enfants, le sentiment d'être différent, la volonté de partir, la mort d'un parent,...
L'histoire d'amour impossible est très touchante et les flash back entre l'histoire deGenevièvre et Ethan avec le couple Lena et Ethan amène une dimension temporelle intéressante.
J'ai hâte de lire la suite.

lundi 19 août 2013

C'est lundi, que lisez vous? #2

Aujourd'hui, je rédige mon premier c'est lundi que lisez vous et je suis toute excitée de partager avec vous mes lectures.
Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane apris la relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant par ici.

Le but est le même tous les lundis, il suffit de répondre à trois questions : 
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?


 1. Les lectures de la semaine dernière

On retrouve quatre livres que j'ai chroniqué : 
- Misery de Stephen King (ici)
- Samantha dans tous ses états de Meg Cabot (ici)
- L'attouchement de Bruno Bontempelli (ici)
- L'échappée belle d'Anna Gavalda (ici)


2. Mes lectures actuelles 
Je lis actuellement un livre que je voulais lire depuis longtemps : 16 lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl.

 

3. Mes lectures futures 

On retrouve les deux lectures que j'avais prévu et que je n'ai finalement pas lu...
- Mini accro du shopping de Sophie Kinsella 
- Le dahlia noir de James Ellroy.

Et je rajouterais deux autres livres :

- People or  not people de Lauren Weisenberger
- La fille d'Anubis d'Alain Surget dans le cadre du challenge Voyage dans l'Egypte antique organisé par Bouquinbourg (tous les liens des challenges dans le rubrique challenge du blog).



Voili voilà, à lundi prochain.

dimanche 18 août 2013

L'échappée belle d'Anna Gavalda

Un emprunt à la bibliothèque... Je commence ce livre en soirée pour le finir le lendemain matin en paressant au lit.


Titre : L'échappée belle

Auteur : Anna Gavalda
Qui est elle? Professeur de français et écrivaine, Anna Gavalda est connue pour ses romans aux personnages naturels et identifiables à souhaits. De la belle soeur chiante au frère parfait elle fait une caricature de notre société. La critique n'est pourtant pas unanime à son sujet. Néanmoins, elle fut de nombreuses fois récompensée et certains de ses romans ont été adaptés au cinéma et à la télévision.

Genre : Roman

Œuvre : Simon, Garance et Lola, trois frères et soeurs devenus grands (vieux?), s'enfuient d'un mariage de famille qui s'annoncent éprouvant pour aller rejoindre Vincent, le petit dernier, devenu guide saisonnier d'un château perdu au fin fond de la campagne tourangelle.
Oubliant pour quelques heures marmaille, conjoint, divorce, soucis et mondanités, ils vont s'offrir une dernière vraie belle journée d'enfance volée à leur vie d'adultes.

Nombres de pages : 165 pages

Edition : La dilletante

Prix : 10€

Mon avis : Un livre pleins de comédie et d'humour qui raconte en caricaturant juste un peu, les difficultés de l'âge adulte mais aussi les obligations et la difficulté à grandir. Une belle histoire racontée avec un style que tout le monde peut lire et comprendre. Les personnages sont naturels et identifiables à notre entourage. Un Anna Gavalda comme je les aime.

L'attouchement de Bruno Bontempelli

Quoique ce titre puisse annoncer, je m'attendais à un récit dans lequel l'attouchement serait le maitre mot, et tel fut le cas. Mais de quel attouchement parle t-on?


Titre : L'attouchement

Auteur : Bruno Bontempelli
Qui est il ? Il est un compositeur et écrivain français

Genre : Roman

Œuvre : "J'ai commencé de l'attoucher. Ce corps dépourvu de tout apprêt, ce corps vierge, animal, était un festin. On n'aurait pas eu plus faim devant les mets les plus exquis. C'étaient l'émail du raisin, le velours de la prune, le lissé du miel, la souplesse et le grain de la pâte d'amande, c'étaient la fermeté de l'olive et la chair du pain de seigle, le suc des rôts et le cœur des figues, l'or des tourtes et l'ambre du vieux vin, c'était la manne mise par l'Eternel à portée des hommes en guise d'avant-goût de l'Eden." Bruno Bontempelli.

Nombres de pages :193 pages

Edition : Grasset

Prix : 18€

Mon avis : Un livre dans lequel l'art du toucher et la guerre se mêlent, s'entremêlent et se mélangent. De la tendresse de l'attouchement à la violence de la guerre, un seul pas sépare ses deux mondes dans lequel le héros d'un livre un roi raconte à la fois sa passion pour le toucher du corps et sa répulsion et son incompréhension de la guerre.
L'attouchement est ici un art et non le crime auquel on pourrait penser au premier instant. Le narrateur apprend à fur et à mesure du livre de se détacher de ses envies afin de mieux se concentrer sur un corps et lui donner du plaisir rien qu'en le touchant. Et c'est en attendant ce plaisir que l'homme y trouve le sien dans la jouissance de sa partenaire.
Mais cet homme est aussi un roi, perdu dans le monde de la guerre et de la reconquista. En lutte contre les chrétiens, ce livre montre un image différente de celle que les occidentaux ont l'habitude de voir des croisades. Le musulman souvent montré comme un monstre est ici vu positivement au détriment du chrétien caricaturé comme un assoiffé d'or.

J'ai beaucoup aimé ce livre car il montre une autre vision de la reconquista mais il y montre aussi un art que nombreux hommes devraient apprendre, celui de toucher un corps et d'en apprécier les réactions.

vendredi 16 août 2013

Misery de Stephen King

 Depuis l'âge de 15 ans, je suis une fan incontestée de King. J'adore son univers sombre voire très sombre. Généralement, quand je me plonge dans l'un de ses livres, en à peine deux jours il est fini!




Titre : Misery

Auteur : Stephen King
Qui est il? C'est un écrivian américain de science fiction, thriller, horreur et policier. Certains de ses livres sont publiés sous le nom de Richard Bachman. Il a reçu de nombreuses récompenses pour ses livres malgré des débuts difficiles.

Genre : Roman Thriller

Œuvre : Misery, c'est le nom de l'héroine populaire qui a rapporté des millions de dollers au romancier Paul Sheldon. Après quoi il en a eu assez : il a fait mourrir Misery pour écrire enfin le "vrai" roman dont il rêvait. Et puis il a suffi de quelques verres de trop et d'une route enneigée, dans un coin perdu... Lorsqu'il reprend conscience, il est allongé sur un lit, les jambes broyées dans l'accident. Sauvé par une femme, Annie. Une admiratrice fervente.
Qui ne lui pardonne pas d'avoir tué Misery. 
Et le supplice va commencer.

Lien vers le résumé de l'histoire ici

Nombres de pages : 391 pages

Edition : Le livre de poche

Prix : 6.75€ à la fnac.

Mon avis : J'ai adoré ce livre. Le huit clos est merveilleusement bien écrit. Les connaissances sur la psychose, pour avoir été au contact de malades atteints de démenses, sont vraiment très bien romancées et mettent en évidence la souffrance de la personne et le caractère incontrôlable de la maladie.
L'auteur tient le lecteur du début à la fin, on se met à la place du personnage de Paul Sheldon et on vit sa souffrance et sa peur. Une impression de réalité est présente dans ce livre. On retrouve la vraisemblance demandé par Annie à Paul autant dans le livre qu'il lui écrit que dans celui que Stephen King rédige.
L'horreur est présente, la mort, la maladie et la douleur aussi. Certains passages demandent d'avoir le coeur bien en place tant l'écriture appelle à la représentation des mots.

mercredi 14 août 2013

Samantha dans tous ses états de Meg Cabot

Je viens de finir un livre qui m'a beaucoup plu et j'ai donc décidé de le chroniquer. En ce beau jeudi, je vais vous parler d'un roman pour adolescents de Meg Cabot qui s'intitule Samantha dans tous ses états.


Titre : Samantha dans tous ses états

Auteur : Meg Cabot 
Qui est elle? une écrivaine américaine auteure de romans pour adultes et adolescents. Elle a  vécu en France à Grenoble. Elle est notamment connu pour sa série de romans "Journal d'une princesse" adaptée en films.

Genre : Romans pour adolescents

Œuvre :  Ce roman est le tome 2 des aventures du Samantha (tome 1 : Samantha, 15 ans, héroïne d'un jour), une jeune lycéenne qui a sauvé le président des États unis d'un attentat. Rendue célèbre par cet acte de bravoure elle voit sa vie changer et rêve de changer de tête. Passionnée de dessins, elle découvre au détour d'un cours ce qu'est un cours sur modèle vivant. Pour finir, elle se pose une question existentielle dans sa tête d'adolescente, suis je prête pour faire l'amour avec mon petit ami qui n'est autre que le président des États Unis.

Nombres de pages : 317 pages

Edition : Planète filles

Prix : 8€

Mon avis : Un roman drôle fidèle à l'écrivain qu'est Meg Cabot. Je suis une réelle fan de cette auteure. Elle y aborde avec fraicheur et humour, les questions que se posent une adolescente pas comme les autres dans un monde quelque peu caricatural mais qui révèle les dangers de notre société (moquerie à l'école, pression sociale, question de la famille et de ses modifications). On retrouve les thèmes récurrents abordés dans le journal d'une princesse (l'environnement à travers la maman avocate, le pouvoir à travers le président, la pression et les moqueries à l'école, la notoriété et ses conséquences). Un bon roman qui peut faire réfléchir si l'on voit plus loin que le message principal énoncé.
L'auteure a très bien mis en avant les enjeux de la sexualité de l'adolescent en y montrant l'importance du plaisir mais aussi le besoin de se sentir prêt et la protection qui doit être mis en place. On y retrouve aussi la nécessité d'être amoureux.
Je pense que c'est un roman qui plaira aux adolescentes comme aux adultes.



lundi 12 août 2013

C'est lundi, que lisez vous? #1

Aujourd'hui, je rédige mon premier c'est lundi que lisez vous et je suis toute excitée de partager avec vous mes lectures.
 
Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane apris la relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant par ici.

Le but est le même tous les lundis, il suffit de répondre à trois questions : 
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
 
 
 
 1. Les lectures de la semaine dernière

On retrouve deux livres que j'ai chroniqué : 
- Le monde sans les enfants de Philippe Claudel (ici)
- Beckie à Manhattan de Sophie Kinsella (ici)


2. Mes lectures actuelles 
 
J'ai deux livres en cours en fait mais qui vont être rapidement fini, deux univers totalement différents mais que j'adore de la même manière.
 
 
Misery de Stephen King 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Samantha dans tous ses états de Meg Cabot
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3. Mes lectures futures 
 
- Mini accro du shopping de Sophie Kinsella 
- Le dahlia noir de James Ellroy.




Voili voilà, à lundi prochain.
 
 
 

 


 
 
 
 

 

dimanche 11 août 2013

Becky à Manhattan

Aujourd'hui, je vous présente une lecture d'un autre genre. Si vous connaissez mon autre blog, vous savez déjà que je suis un peu une shopping et une beauty addict et donc que je me retrouve un peu dans la personnalité de Becky, aussi connu comme étant une accro au shopping.






Titre : Bechy à Manhattan

Auteur : Sophie Kinsella
Qui est elle? Une jeune romancière anglaise à succès qui a exercé le métier de journaliste financière comme son personnage. De son vrai nom Madeleine Wickham, cette mère de famille raconte avec fantaisie les malheurs et bonheurs de ses personnages. Outre le fait qu'elle soit née la même année que ma maman, elle a connu le succès grâce à son best seller Les confessions d'une accro du shopping en 2002.

Genre : roman


Oeuvre : Plus délirante encore que dans ses récentes Confessions, l'Accro du shopping revient pour de nouvelles (més)aventures. Devenue star de la télévision, elle se lance à la conquête de Manhattan, ou l'attendent de nombreuses tentations, forcément irrésistibles...  Becky Bloomwood, toujours aussi folle de fringues, ne s'est guère assagie, question finances. Mais à quoi bon être la journaliste financière la plus populaire d'Angleterre si l'on n'en profite pas un peu ? Enfin ! Sur le plan amoureux, elle file le parfait amour avec le séduisant Luke, son fiancé. Sauf qu'il travaille du matin au soir pour monter sa nouvelle agence de communication à... New York.

Nombre de pages : 403 pages

Edition : Belfond

Prix : 19.50€ 


Mon avis : Un livre pleins d'humour, qui mêle des sujets sérieux (couleurs de chaussures, envies modesques et un projet new york) et d'autres qui le sont moins (dettes, chômage) dans un monde où Becky ne jure que par la mode, le shopping et le rêve. Le retour à la réalité suite à une trahison est dur pour la jeune femme et est très bien raconté par l'auteur, la prise de conscience et la responsabilisation du personnage sont spécialement bien racontées. Le personnage de Becky est attachant, naturelle à l'excès, parfois naïve, parfois rigolote mais jamais méchante. Un portrait réaliste de l'acheteuse compulsive lachée en plein Manhattan!



Je lis ce livre dans le cadre du défi read me i'm fashion organisée par le blog de L'irrégulière.





mercredi 7 août 2013

Le monde sans les enfants, Philippe Claudel

Aujourd'hui, je vous présente un premier livre qui sera je l'espère le premier d'une longue série.



Titre : Le monde sans les enfants et autres histoires

Auteur : Philippe Claudel
Qui est il? Né en 1962, c'est un écrivain et réalisateur français (et lorrain), il a été récompensé de nombreuses fois pour ses œuvres littéraires et cinématographiques. Il enseigne à l'université de Nancy.

Genre : nouvelles

Œuvre :  Les enfants aujourd'hui ne s'en laissent pas conter, mais ce sont néanmoins des enfants, avec leurs angoisses, leur naïveté, leurs interrogations, leurs espoirs. Ces histoires, souvent cocasses et drôles, leur ouvrent une fenêtre poétique et parfois philosophique sur le monde. Au fil des pages, on croise des fées maladroites, des balayeuses de soucis, des chasseurs de cauchemars, des fillettes qui inventent des vaccins pour rendre les gens heureux, et d'autres personnages pleins de tendresse. 


                                                Nombres de pages : 181 pages
                                                Edition :Sock
                                                Prix : 15€



Mon opinion :

C'est le premier livre que je lis de cet auteur. Son univers est frais, amusant et peut plaire autant aux enfants qu'aux adultes. Ses textes sont matières à la réflexion et abordent des sujets importants et parfois difficile à comprendre pour un enfant : guerre, maltraitance, capacité à s'accepter et à accepter l'autre mais aussi la peur, le chômage,... Lorsqu'on lit les textes, on a l'impression d'entendre un enfant qui parle. Chacune des nouvelles est une histoire qui nous emporte dans un monde différent de la précédente mais toujours avec dérision et raisonnement.

J'ai beaucoup aimé les nouvelles : le petit voisin qui est la lettre d'un enfant dans un Bagdad en guerre qui parle à travers les mots de sa vie et de ses peurs mais aussi de sa survie et de la joie et de l'espoir qu'il garde, j'avais l'impression de le voir sourire à l'intérieur des pages.

Les illustrations du peintre Pierre Koppe sont magnifiques tantôt abstraites tantôt réaliste digne de la main d'un enfant, l'univers est respecté, les couleurs reflètent les histoires.

mardi 6 août 2013

C'est parti !!

Je rentre de la bibliothèque, une fois de plus les bras chargés de livres. Des romans pour être plus précise, tous très différents dans des univers contradictoires. Cela me ressemble, je vais là où le livre et le texte m'inspire, peut importe l'auteur, la couverture.

Je n'ai pas de goûts précis littérairement parlant, je lis de tout et j'aime ça. Certains auteurs me font craquer depuis des années, je vous laisserai les découvrir au fur et à mesure de mes articles.

J'espère que mes articles vous inspirerons et que vous prendrez autant de plaisir que moi à lire ces livres que j'aime lire.


Cinéma : Momo

Coucou tout le monde, au mois de décembre, je suis allée au cinéma avec ma maman sur un gros coup de tête et on a été un peu déboussolée en...