dimanche 31 décembre 2017

De tes nouvelles d'Agnès Ledig

Titre : De tes nouvelles
Saga : On regrettera plus tard (tome 2)

Auteur : Agnès Ledig
Qui est elle?  Une auteure française, sage femme de métier, pour qui l'écriture a été un moyen de sortir la tête de l'eau a un moment difficile de sa vie.

Du même auteur : Juste avant le bonheur ici, Pars avec lui, On regrettera plus tard

Genre : Drame



Œuvre : Valentine, institutrice dans un village vosgien, avait vu entrer dans sa vie Eric, meurtri par la mort de sa femme, et sa fille Anna Nina. Devenus amants, Eric et elle se sont séparés, incertains de leurs sentiments. Le veuf inconsolable est cependant revenu avec sa fille et la fondation d'une nouvelle famille semble être une évidence. Mais une présence masculine inattendue vient semer le trouble.







Nombres de pages : 347 pages

Lien sur Livraddict ici 

Édition : Albin Michel

Prix :19.80€
Mon avis :

Si vous vous souvenez bien, j’avais adoré le premier tome de cette saga. Autant dire que le livre On regrettera plus tard avait été un vrai coup de cœur. Sachant que j’adore Agnès Ledig, je ne pouvais que me jeter sur le second tome et découvrir la fin de cette histoire pour laquelle chacun des personnages m’avaient conquise et m'avaient émue.
En résumé, on retrouve Valentine l’institutrice et Eric, le baroudeur qui vit dans sa roulotte avec sa fille Anna Nina depuis la mort de sa femme. Pour la rentrée d’école, le papa vient reposer les roues de sa roulotte et déposer ses chevaux dans les prés près de chez Valentine, mais une question réside pour combien de temps seront ils là?
Tout comme le premier tome, le lecture est fluide, la plume de l’auteure toujours aussi agréable. Ce livre est une vraie lecture plaisir et je me suis délectée de chaque ligne. J’ai lu ce livre en seulement une journée tellement sa lecture était addictive.
J’ai eu un vrai plaisir de retrouver tous les personnages du premier tome et de les voir à la fois évoluer pour certains (Valentine, Eric,..) et être plus mis en avant pour d’autres (Gaël, Gustave,...). Valentine, apporte encore une fois la féminité et la sensibilité dans ce livre. Eric est toujours aussi humain dans son rôle de papa. Gaël est touchant dans son combat pour s’en sortir et pour changer. Gustave est le grand père gâteau que l’on a tous rêvé d’avoir. Et Anna Nina est un peu la fille parfaite.
L’histoire est très agréable même si certains passages sont très touchants : par exemple lorsqu’Eric fait le deuil de sa femme et que Anna Nina a distance le fait également, ce passage m’a mis les larmes aux yeux. D’autres passages m’ont beaucoup touché également sur la fin du livre mais je n’en parlerai pas plus pour ne pas spoiler cette histoire. Les seuls passages qui m’ont dérangé sont ceux parlant du fantasme de Valentine sur un autre homme, cela m’a beaucoup gêné dans ma lecture, mais je pense que cela est dû à mon goût pour Eric.
Les plus : des personnages touchants et agréables, une lecture addictive, une intrigue bien menée
Les moins : une absence d’envie de quitter cette histoire, une envie de suite
En résumé, j’aime toujours autant lire Agnès Ledig et le second tome est tout aussi prenant que le premier. Même si le livre se finit sur une vraie fin, j’en voulais encore plus, je n’avais pas envie de quitter les personnages. Encore une fois, je conseille cette auteure et je vous conseille de lire ce livre.



Note 

18/20

vendredi 29 décembre 2017

[Partenariat] Le soldat XXè-XXI- siècle (Collectif)

J'ai reçu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec le site Livraddict ici. Je remercie donc le site et la maison d'édition de m'avoir fait confiance pour la rédaction de cette chronique et pour m'avoir permis de lire ce livre en avant première. 

Titre : Le soldat XXè-XXIè siècle 

Auteur : Collectif sous la direction François Lecointre (chef d'état major des armées)

Genre : Essai, Témoignage

Œuvre : La collection Folio histoire reflète la diversité des écritures et des besoins d’histoire. La revue Inflexions, publiée sous l’égide du Ministère de la Défense, donne matière à réflexion en ce domaine, grâce à la prise de parole et à l’analyse d’officiers qui, au sens le plus strict du terme, témoignent de ce qu’ils ont fait. L’Histoire n’est jamais par nature dispensatrice de modèles d’héroïsme à dupliquer ; elle est leçon d’erreurs inéluctables ou de succès impensables qui donnent à méditer par la comparaison terme à terme des situations d’abord, des enseignements théoriques et des mises en pratique circonstancielles ensuite. Écrire l’Histoire, c’est par exemple dire comment en Centrafrique ou en Herzégovine il faut en quelques secondes mobiliser ce que l’on a appris théoriquement, à partir du passé, de la conduite de la guerre de partisans — sans oublier le devoir essentiel d’économiser la vie de ses hommes et celle des populations civiles — pour décider, ici et maintenant, des manières de combattre le sniper qui tire depuis la fenêtre du salon où dînent ses enfants ou celui qui se cache au milieu d’une foule de mères et d’enfants apparemment pacifiques et qui fait obstruction dans un silence de plomb à la progression des blindés. C’est dans la brièveté de l’instant de la décision et la solitude essentielle de l’officier que se joue alors le rapport à l’Histoire. L’ouvrage est organisé en trois parties : « Du soldat » ou les valeurs qui l’animent, voire le définissent de nos jours — bravoure ou courage, commémoration du passé, exercice de l’autorité, légalité ou illégalité des ordres, entrée en dissidence ; « Au combat » ou les dimensions nouvelles du métier des armes, de la tentation de l’ hubris à l’heure du soldat technologiquement augmenté, la plus ou moins grande proximité avec l’ennemi, le rôle des forces morales dans la conduite de la guerre à partir d’exemples d’engagements ciblés, avec toujours le massacre pour horizon à dépasser — du moins pour des soldats de métier engagés dans la guerre dissymétrique où le sacrifice de la population civile est une des tactiques du partisan ; « Le retour » ou l’épreuve faite par le combattant des blessures, voire des désordres psychiques suite à la mort infligée à l’ennemi qui est souvent un autre soi-même, lui aussi père, fiancé, amant ; un retour où le silence est imposé au soldat par une société qui n’a pas, loin s’en faut, toujours conscience qu’elle est, à travers les engagements de son armée de métier sur des théâtres lointains, déjà en guerre. Ne lui reste alors que la médaille, revers d’une société qui ne veut pas écouter, entendre, savoir.

Nombres de pages : 443 pages

Lien sur Livraddict ici 

Édition : Folio (Histoire)

Prix : 8.30€ en prévente ici
Mon avis :


J’ai eu le plaisir de lire ce livre grâce aux partenariats proposés par le site Livraddict ici et grâce à la maison d'édition Folio qui me l'a fait parvenir, vous pouvez d'ailleurs retrouver toutes les informations sur ce livre ici. Je tiens à les remercier tous deux pour la confiance qu’ils m’ont accordé et pour l’opportunité que représente cette lecture.

J'ai longuement hésité avant de me lancer dans ce partenariat. Je pensais avoir beaucoup de connaissances concernant le sujet du soldat pour bien comprendre l'ensemble des éléments apportés par les auteurs du livre mais je me sentais "trop touchée" par le sujet pour vraiment pouvoir en donner un avis objectif si les termes étaient en désaccord avec mon opinion et surtout mon chéri étant en mission en ce moment, j'avais peur d'être parasitée avec cela ou de lire des choses qui pourraient m'effrayer. J'ai néanmoins postulé pour ce partenariat et j'ai été retenue. J'ai donc lu ce livre avec plaisir. 

En résumé, à travers des explications et des témoignages de plusieurs auteurs militaires et civils, cet essai nous explique qui est le soldat d'aujourd'hui et quelles ont été les mutations au cours des deux derniers siècles, mais également comment se définissent les combats actuellement et son rôle ou encore comment se passent le retour d'un soldat après mission. C'est donc tout un témoignage sur la vie du soldat au cours des 100 dernières années qui se trouvent dans ce livre. 

En terme de lecture, je ne mentirai pas, ce livre n'est pas accessible à tous. C'est purement un essai à la fois philosophique et sociologique sur le soldat d'aujourd'hui mais aussi d'hier. On y retrouve énormément d'informations, il est très enrichissant mais ce n'est certainement pas une lecture simple. Néanmoins, si vous avez des connaissances sur le sujet ou si vous êtes en quête d'informations ce livre est une pépite. J'ai apprécié certaines parties plus que d'autres en fonction des auteurs je trouve en effet, que certains passages sont plus simples que d'autres mais dans l'ensemble c'est une bonne découverte pour les passionnés de l'armée. Je pense que je demanderai un court avis à mon chéri à son retour de mission pour qu'il puisse dire ce qu'il pense de ce livre qui le concerne un peu plus que moi encore. 

La première partie traite du soldat en globalité : qui il est? quels sont ces rôles, ces missions, ces limites? J'ai appris beaucoup en lisant cette première partie qui fait clairement l'état des lieux de l'évolution du soldat de la première guerre mondiale à aujourd'hui. On y parle vraiment des grandes notions qui tournent autour de la profession de soldat : le courage, la bravoure, le respect des traditions, l'obéissance, les règles,... On ressent à la lecture que ce livre est le fruit d'une réflexion profonde sur l'ensemble des éléments qui caractérisent le soldat. 

La deuxième partie est plus axée sur le soldat en situation de combat. C'est la partie que j'ai le plus appréciée car c'est celle qui sort selon moi du cadre de l'essai pour rejoindre celui du témoignage. J'ai aimé découvrir le ressenti et les émotions du soldat en mission car c'est quelque chose dont  mon compagnon parle très peu pour me protéger et j'ai trouvé que les mots choisis étaient vraiment révélateurs de certaines choses. De plus, étant une grande passionnée d'histoire retrouvé ces faits d'armes et ces histoires donnent des informations beaucoup plus intenses que ce que l'on pourrait croire. 

Pour la troisième partie, on retrouve le soldat à son retour de mission. J'ai beaucoup apprécié cette partie également notamment parce qu'elle traite beaucoup de questions que je me pose actuellement en attendant le retour de mon chéri. J'ai trouvé la partie sur la reconnaissance et le fait de parler très intéressante et je pense que d'une certaine manière elle m'a apporté des confirmations à ce que je comptais mettre en place d'ici peu.

Les plus : des informations de qualité, des témoignages remarquables et une belle mise en avant du métier de soldat ainsi que de l'institution militaire.

Les moins : une complexité de compréhension vis à vis des informations données qui peut limiter l'accessibilité de ce livre

En résumé, ce livre est une pépite en terme d'informations et de connaissances sur les soldats du siècle qui vient de s'écouler. Que ce soit au travers de témoignages ou de dissertations, on retrouve dans ce livre des éléments très enrichissants pour comprendre ce métier, ce qu'il a été dans le passé et ce vers quoi il est amené à se développer. Malgré sa difficulté en terme d'accessibilité, je recommande à toutes les personnes qui apprécient la thématique de l'armée de lire ce livre.  

Note 

17/20

mercredi 27 décembre 2017

Entre mes mains le bonheur se faufile d'Agnès Martin Lugand

Titre : Entre mes mains le bonheur se faufile

Auteur : Agnès Martin Lugand 
Qui est elle? Une psychologue qui suite à l'engouement qu'à susciter ce livre lors de sa publication est devenue auteure. 
Du même auteur : La saga Les gens heureux lisent et boivent du café

Genre : Contemporain

Œuvre : Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée. Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s’ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire…
Portrait d’une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer.




Nombres de pages : 281 pages

Lien sur Livraddict ici 

Édition : Pocket

Prix : 6.60€


Mon avis :

J’avais beaucoup aimé Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin Lugand et Entre mes mains le bonheur se faufile était un des livres de ma wishlist depuis pas mal de temps. je n’ai donc pas mis beaucoup de temps pour me décider de l’emprunter et de le lire. Je n’avais pas trop envie de me plonger dans une lecture prise de tête car je savais que mes lectures suivantes seraient plus dures. Je me suis donc jetée sur ce court roman de presque 300 pages.
En résumé, Iris souhaite devenir couturière depuis son enfance, la preuve malgré qu’elle soit devenue adulte et épouse, elle crée toujours ses propres vêtements. Mais voilà qu’au cours d’un repas de famille ses parents lui annoncent que l’école de couture dans laquelle elle a postulé il y a de nombreuses années ne l’a pas refusé et que ce sont eux qui ont caché la lettre d’acceptation de cette école. Elle décide alors de quitter son travail et de postuler pour un stage de couturière à Paris.
Pour la forme, comme d’habitude, je suis fan de l’auteure. Une lecture qui est encore une fois rapide, agréable et addictive. Pour ordre d’idées, il m’a fallu une journée et demi pour lire ce livre. L’écriture est simple et attractive, je comprends mieux les nombreux retours positifs sur ce livre.
Pour le fond, encore une fois, les personnages de cette auteure sont authentiques, hauts en couleur et attachants. Avant de finir ce livre, nous avons l’impression en temps que lecteur que Iris est une bonne amie avec qui nous venons de boire un thé en terrasse (je sais ce n’est plus trop de saison). En lisant, le lecteur connaît tout de suite la direction que l’auteure a souhaité donner à ses personnages : il y a ceux qu’on aime au premier regard, ceux qu’on déteste et ceux pour lesquels notre regard va sans aucun doute changé.  L’intrigue est très bonne également avec quelques rebondissements et un certain suspens au niveau du dénouement final. Étant passionné par la mode, ce livre m’a beaucoup parlé et plu.
Les plus : personnages authentiques, belle écriture, intrigue intéressante et suspens jusqu’au dénouement.
Les moins : un texte trop court et pas assez poussé sur certains personnages.
En résumé, une lecture courte et agréable qui fait passer un bon moment littéraire sans prise de tête. Les personnages sont comme vivants et l’histoire se lit comme on pourrait nous la raconter. Élément plus qu’appréciable, le dénouement se dévoile uniquement dans les dernières pages du livre.


Note 

18/20

dimanche 24 décembre 2017

La tresse de Leatitia Colombani

Titre : La tresse

Auteur : Leatitia Colombani
Qui est elle? Une scénariste, réalisatrice et comédienne française

Genre : Contemporain

 Œuvre : Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.


Nombres de pages : 224 pages

Lien sur Livraddict ici 

Édition : Grasset

Prix : 18€


Mon avis :

Depuis quelques temps, je lisais d’excellents avis sur le livre La tresse, chacun avait un mot très sympathique sur ce roman, sans parler de sa très bonne note sur le site Livraddict. J’avais donc très envie de le lire. Pour l'anecdote, dans ma médiathèque, les nouveautés sont très dures à avoir et je me suis littéralement fait prendre des mains ce livre (pire qu’aux soldes) et comme je suis pas du genre à me laisser faire, il est rentré à la maison avec moi (le manque de respect de certaines personnes me laissent pantoise...).

Ce livre parle du récit de trois femmes qui se succèdent au fur et à mesure des chapitres : Smita une indienne d’une caste inférieure qui rêve de donner une chance à sa fille, Giulia la sicilienne qui va devoir tout faire pour faire vivre l’entreprise familiale après l’accident de son père et Sarah la canadienne, brillante avocate qui va se faire rattrapper par la maladie.

Je ne vais pas mentir, j’ai adoré ce livre. L’écriture de l’auteure est très très agréable. A la lecture, on ressent que chaque mot est choisi pour provoquer quelque chose au lecteur mais ce livre garde tout de même son accessibilité et une part de beauté. La plume est fascinante et addictive et il est dur de quitter l’histoire de ces trois courageuses femmes. La succession des chapitres traitant chacun des vies d’une protagonistes se suivent et dévoilent petit à petit le lien qui les unit les unes aux autres. Pour moi ce livre est un caméléon, à la fois un roman, à la fois documentaire, à la fois une biographie, à la fois une thèse. Il est multi étiquette mais il reste bon dans toutes les catégories.

L’intrigue est présente à la fois dans chaque récit de femmes mais aussi des les liens qui les unis les unes aux autres. C’est donc quatre questions que se posent le lecteur : Que va devenir Smita? Que va faire Giulia? Comment Sarah va continuer a mené sa vie? Qu’est ce qui peut bien unir ces trois femmes si différentes? L’auteure nous révèle chapitre par chapitre des bribes de réponses qui rendent ces femmes tellement réelles et humaines. Les émotions à la lecture abreuvent par dizaine, chaque information apporte à mon sens son lot de ressenti pour le lecteur et rend la lecture addictive.
Les trois personnages principaux sont extrêmement bien construits et touchants. Il est très rare que je n’arrive pas à me prononcer sur mon personnage favoris d’un livre et je dois avouer qu’ici je me suis attachée aux trois femmes de la même manière. Je n’ai qu’un mot pour les qualifier Courageuse.

Les plus : tout, les personnages, les intrigues et surtout l’écriture.

Les moins : une envie de connaitre la suite pour chacune des femmes présentes dans ce livre.

En résumé, c’est un excellent livre, une lecture enivrante et addictive. Je me suis délectée de chaque ligne et je dois avouer que je suis totalement fascinée par le récit de ces trois femmes. Bien évidement, je recommande ce livre à 200% et j’ai hâte de découvrir les futurs livres de cette auteure.


Note 

19/20


Ce livre est lu dans le cadre du challenge des séries


vendredi 22 décembre 2017

[Partenariat] Ly-Sia. Vyrus Code R.E.D. de Laureen Brocorens

J'ai reçu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec le site Livraddict ici. Je remercie donc le site ainsi que l'auteure de m'avoir fait confiance pour la rédaction de cette chronique et pour m'avoir permis de lire ce livre.  

PS : avant toute chose, je te préviens toi le lecteur, cette chronique est la plus longue de mon blog alors prépare toi du pop corn parce que là tu n'auras pas fini en deux secondes. 

Titre : Ly-Sia. Vyrus Code R.E.D.
Saga : Ly-Sia (tome 1)

Auteur : Laureen Brocorens
Qui est elle? Une jeune femme belge pleine de volonté et d'idées dont ce roman est la premier livre publié (son profil Livraddict ici). Pour avoir pu échanger un peu avec elle, elle est très gentille et à l'écoute. 

Genre : Science fiction, Jeunesse

 

Œuvre : ANNÉE 2042. Ly-Sia, 19 ans, est observateur, son rôle consiste à établir des relations pour faire avancer le progrès au sein des fratries. Il existe en effet 5 fratries bien distinctes, chacune ayant un rôle à remplir : les observateurs, les globe-trotters, les artistes, les nourriciers et les architectes. Mais une panne informatique va dérégler ce monde quasi-parfait. Ly-Sia, en passe de devenir RED (statut privilégié dans la fratrie) va devoir s’armer de courage pour faire face à cet événement…






Nombres de pages : 184 pages

Lien sur Livraddict ici 

Édition : Amazon

Prix : 5.99€ pour la version Kindle et 13.99€ pour la version papier (ici)


Mon avis :

J’ai eu le plaisir de lire ce livre grâce aux partenariats proposés par le site Livraddict ici et à la gentillesse de l’auteure Laureen Brocorens. Je tiens à les remercier tous deux pour la confiance qu’ils m’ont accordé et pour l’opportunité que représente cette lecture.
Honnêtement, quand j'ai lu le résumé du livre, j'ai tout de suite accroché à l'histoire. Je suis une grande fan de Divergente et mon esprit s'est mis en marche dès que j'ai lu le mot fratrie qui me faisait  beaucoup penser aux fractions. J'ai postulé directement en espérant beaucoup être choisie pour ce livre et c'est ce qui s'est passé. Je devais avoir le format ebook et j'ai finalement reçu le livre en format papier et j'en suis tellement heureuse (enfin je ne vais pas tout raconté dans l'introduction quand même).

En résumé, Ly-Sia a 19 ans et vit en 2042. Pour limiter les couts et maitriser les productions, la population mondiale est divisée en fratries avec chacun un rôle à tenir, une mission à accomplir: les observateurs (dont fait partie la jeune fille), les globe trotters, les nourriciers, les architectes et les artistes. Mais ce monde parfait et très organisé va vivre un événement inattendu et totalement déroutant. 

Avant de parler du livre en lui même, je voudrais dire un mot avant tout sur la couverture. Quand j'ai ouvert le paquet du colis, j'ai été en admiration devant la première de couverture du livre. Je trouve l'illustration magnifique et je pense qu'elle représente très bien l'histoire. Il y a une très belle allégorie entre cette femme en illustration, cette tache de peinture et l'intrigue du livre. Donc rien que pour ça, je voudrais féliciter l'auteure du livre d'avoir choisi si soigneusement cette illustration et la remercier encore une fois de m'avoir envoyé le livre en format papier parce que j'en adore l'illustration. 

Pour la forme du livre, j'aime beaucoup la façon dont est organisée le texte avec les chapitres et les citations pour chacun d'entre eux. Si vous me lisez régulièrement, vous savez que je suis une grande fan des citations dans les romans car je trouve que cela apporte un petit plus dans la lecture. Autre fait que j'aime dans ce livre, la date et l'heure sont régulièrement marqué (un peu comme dans un journal intime) ce qui permet de se situer très facilement. Je trouve que cela rend vraiment la lecture plus accessible, plus simple également car le contexte autour est totalement imaginaire. Avoir des éléments concrets comme ceux ci aident vraiment à la compréhension. 
Petit point négatif pour moi (mais bon je suis une grande maniaque), le texte n'est pas justifié et l'interligne est très large. Bien sur cela ne nuit en rien pour la lecture mais personnellement ça m'a un peu perturbé au début. 

Sur le fond du livre, j'ai apprécié que la première page soit consacré à une explication de l'auteure, elle nous y explique ses objectifs, ce qu'elle a voulu transmettre et quelle suite pour son histoire. C'est la première fois que je voyais cela dans un livre et je dois avouer que j'ai beaucoup aimé ceci. Je trouve cela très intéressant de savoir ce que l'auteur veut nous dire à travers son histoire. 
Au niveau de l'introduction de l'histoire, l'auteure explique bien les choses, tout est bien dit, ce qui permets de bien comprendre dès le départ que ce soit en terme de contexte (les fratries, le royaume, l'organisation politique). Honnêtement, avec ces explications, il est pour moi impossible de ne pas comprendre l'histoire. Petit bémol, j'ai trouvé que la manière avec laquelle c'était raconté n'était pas assez naturel. Il y a une légère impression de questions/réponses pour apporter toutes les informations dès le départ.
En terme de personnage, j'ai beaucoup aimé Ly-Sia était un protagoniste très intéressant et très intelligente. Elle est également très touchante. Je pense que c'est un personnage sur lequel on peut vraiment se pencher parce qu'elle est vraiment pleine de ressources et très questionnante. 
Pour l'intrigue, j'ai totalement aimé cette histoire de panne informatique (attentat du futur) mélangée dans ce contexte d'épidémie. J'ai été complétement plongée dans l'histoire, les actions s'enchainent très vites et le texte est vraiment très rythmés. J'ai adoré au point d'en vouloir encore plus. Si demain, ce livre sortait en version longue, je me jetterai dessus car j'ai tellement aimé que je reste sur ma faim vis à vis de certains passages que j'ai trouvé trop rapide. 
Pour le dénouement, alors là, je suis comme on dirait chez moi dans le flou artistique... Autant vous dire qu'il me faut le tome 2 là parce que j'y comprends plus rien et je n'ai pas les réponses à mes questions. Et autant dire que le dernier chapitre est une interrogation nouvelle à lui tout seul. 

Les plus : la forme du livre, la couverture qui est très belle, les personnages touchants, le petit mot de l'auteure, le contexte futuriste, l'intrigue imprévisible, le dénouement inattendu.

Les moins : la mise en page du texte, une introduction à l'histoire peu naturelle, une histoire trop peu développée à mon gout (oui, vous l'aurez compris je veux cette histoire avec 200 pages de plus).

Vous l'aurez compris, j'ai aimé ce livre. Esthétiquement parlant c'est un bijou, littéralement parlant c'est une excellente découverte dans le monde de la fiction. Les personnages sont touchants, l'intrigue pousse à la réflexion dans un contexte totalement futuriste mais pas si loin de nous quand on voit les problématiques actuelles et surtout le dénouement est totalement imprévisible et donne envie de poursuivre la série Ly-Sia. Je vous recommande ce livre.



Note 

17/20

mercredi 20 décembre 2017

Journal d'une princesse (tome 1) de Meg Cabot

Titre : Journal d'une princesse
Saga : Journal d'une princesse (tome 1)

Auteur : Meg Cabot
Qui est elle? Illustratrice et écrivaine américaine.

Genre : Jeunesse 


Œuvre : La vie de Mia est celle d'une collégienne comme les autres jusqu'à ce qu'une nouvelle fasse tout voler en éclats : son père est en fait le Prince de Génovia, la voici donc devenue Mia, princesse héritière! 
"Je m'appelle Mia, je vis à New York, et ma vie est celle d'une collégienne comme les autres : j'ai une amie Lily que j'adore, un amoureux (il n'est pas vraiment au courant) et des cours que je déteste (les maths !). Pour être franche, ma vie n'est plus celle d'une collégienne comme les autres depuis qu'une nouvelle est venue tout bouleverser : j'ai appris que mon père était le prince de Génovia,  une principauté au bord de la Méditerranée (je sais, c'est fou!) et donc me voici devenue Mia, princesse héritière!".


Nombres de pages : 348 pages

Lien sur Livraddict ici 

Édition : France loisirs

Prix : une dizaine d'euros


Mon avis :


Pour être tout à fait honnête, la saga du Journal d’une princesse a bercé ma jeunesse. Je me suis prise d’une passion pour lire en découvrant les aventures de Mia. J’adore vraiment cette saga, et j’ai eu très envie dernièrement de me replonger dedans. De plus, la thématique de ce tome collait totalement avec une des demandes du challenge des séries donc je me suis lancée dans cette relecture.

En résumé, Mia est une adolescente New Yorkaise comme toutes les autres. Ses parents sont divorcés et elle vit avec sa mère, une artiste. Un jour, son père demande à la voir pour lui annoncer une grande nouvelle : il est devenu stérile suite à un cancer des testicules et ne pourra plus avoir d’enfants. Elle découvre alors que son père est en fait le prince de Génovia (une petite principauté européenne) mais aussi qu’elle est donc l’unique héritière de ce royaume. Elle devient donc princesse du jour au lendemain et tout ça n’est pas facile à accepter pour cette ado mal dans sa peau.

J’adore la forme que prend ce livre, c’est réellement un journal intime. Je trouve que la lecture est très accessible grâce à cela. Pas de chapitres, pas de mise en forme spéciale juste une succession de jours qui permet de bien suivre le cours du temps dans ce livre. J’aime aussi beaucoup les petites annotations de l’auteur comme ses devoirs ou ses listes de choses à faire, cela rend vraiment le journal authentique. Bien évidement, c’est un livre jeunesse très accessible et très facile de compréhension qui peut être une bonne lecture sans prise de tête.

Personnellement, j’adore le personnage de Mia, cette ado mal dans sa peau amoureuse du beau gosse du lycée et qui va devenir princesse à son insu. On est tous d’accord que c’est très caricatural mais je trouve que cela n’est pas dans le “trop”. Le personnage est bien construit et bien dosé, ce qui rend ce personnage attachant, humain et authentique à beaucoup d’ados. Je pense qu’en tant qu’ado on peut facilement s’identifier à Mia. Bon, je vous le dis parce que c’est vous mais mon personnage préféré reste Michael (oui oui j’ai toujours adoré les geeks-intellos).
Niveau intrigue, on va être honnête ensemble, c’est une intrigue digne d’un livre jeunesse. Mais malgré cela, je trouve qu’il y a de bonnes problématiques dans cette histoire (l’adolescence, le regard des autres,...) et beaucoup d’engagements mis en avant (être végétarien, se battre pour ses idées,...).

Les plus : une bonne intrigue, des personnages bien construits, une mise en page que j’adore.
Les moins : parfois un peu trop jeunesse maintenant à mon gout.  

En résumé, j’adore cette saga et je trouve que ce premier tome est une très bonne entrée en matière. Les personnages sont attachants, la lecture simple et l’intrigue entrainante. Je le conseille en lecture feel good et sans prise de tête.



Note 

19/20


Ce livre est lu dans le cadre du challenge des séries

lundi 18 décembre 2017

C'est lundi, que lisez vous? (18/12/2017)

C'est lundi, que lisez vous? est un rendez vous littéraire qui a lieu tous les lundi comme sont nom l'indique et qui reprend le concept du It's Monday, what are you reading? créé par le blog One person Through a world of book. Il est aujourd'hui repris par Galléane (le récapitulatif des participants se trouve sur son blog). Le concept est simple, chaque lundi, on doit répondre à trois questions : qu'est ce que j'ai lu la semaine passée?  Qu'est ce que je lis actuellement? Qu'est ce que je lirai après?




1. Qu'est ce que j'ai lu la semaine passée?

  Harry Potter et la chambre des sorciers (tome 2) de J.K. Rowling


Ly Sia Vyrus code RED de Laureen Brocorens




La différence invisible de Mademoiselle Caroline et Julie Dachez


 

2. Qu'est ce que je lis actuellement? 

Le soldat XX-XXIè siècle d'un collectif d'auteurs 




Sous le même toit de Jojo Moyes

 

 

 

3. Qu'est ce que lirai ensuite? 

Cœur mandarine de Cathy Cassidy

 

 

 

 

 

 Bonne semaine et bonne lecture !

dimanche 17 décembre 2017

Astérix et la Transitalique de Jean Yves Ferri et Didier Conrad

Titre : Astérix et la Transitalique
Saga : Astérix et Obélix (tome 37)

Auteur : Jean Yves Ferri et Didier Conrad
Qui sont ils? les nouveaux scénaristes et illustrateurs des aventures d'Astérix et Obélix

Genre : Bande dessinée





Œuvre : N'en déplaise à Obélix, les Italiques, les habitants de l'Italie, ne sont pas tous des Romains, au contraire ! Les Italiques tiennent à préserver leur autonomie et voient d'un mauvais œil les velléités de domination de Jules César et ses Légions. Dans Astérix et la Transitalique, nos héros favoris s'engagent dans une aventure palpitante à la découverte de cette surprenante Italie antique !





 Nombres de pages : 48 pages

Lien sur Livraddict ici 

Édition : Albert René

Prix : 8.95€
 
Mon avis :


Le tout dernier tome des aventures d’Astérix est sorti il y a peu et mon petit frère aimant énormément cette bande dessinée s’est vu offrir cette dernière. Bien sur ce livre n’était pas pour moi mais quand je l’ai vu traîné sur la table de la salle à manger, je n’ai pas mis longtemps avant de craquer et de le lire. Le verdict est juste ci dessous et on peut dire que je ne regrette pas d’avoir fourré mon nez dans une lecture imprévue.
En résumé, dans cette aventure, nous retrouvons nos très chers amis les Gaulois en très bonne compagnie. Obélix se découvre une passion pour la conduite de chars de course grâce à une voyante et c’est ce jour là qu’est annoncé la course de la transitalique. Surprenante coïncidence, Astérix et Obélix vont décidé d’y participer et vont rencontré encore une fois de nombreux obstacles concoctés par les méchants Romains.
Comme d’habitude dans les albums d’Astérix et Obélix, les dessins sont très beaux, l'illustrateur Didier Conrad a fait un travail remarquable pour mettre en avant et rendre leur grandeur aux monuments de l’Italie Antique. L’album est donc très beau et très agréable à lire. Il est assez court (moins de cinquante pages) ce qui permet une lecture rapide mais qui en reste très agréable.
Au niveau de l’intrigue et du scénario de la bande dessinée, encore une fois, Jean Yves Ferri a fait un très beau travail. Les jeux de mots, de noms et les éléments de l’histoire feront rire petits et grands sans problème. L’intrigue du livre est intéressante, on retrouve toujours les gaulois dans d’incroyables quiproquos orchestrés par les romains. Tous les éléments des aventures d’Astérix sont là : des sangliers, Jules César, Idéfix, des romains volants, de la potion magique et plein d’autres choses sans lesquelles Astérix ne serait plus Astérix. Seul défaut à mon goût, l’histoire est trop courte et le dénouement trop rapide, je suis légèrement resté sur ma faim à la fin de la lecture.
Les plus : de belles illustrations, une intrigue inédite mais gardant les éléments essentiels au monde d’Astérix, des jeux de mots qui font bien rire.
Les moins : une histoire trop courte à mon goût.
En résumé, je continue de toujours autant aimé Astérix et Obélix, l’album est très agréable à lire avec ces belles illustrations et ces dialogues originaux et rigolos. C’est une lecture plaisante et rigolote et bien évidemment j’attends le prochain tome avec impatience.


Note 

17/20

mercredi 13 décembre 2017

On regrettera plus tard d'Agnès Ledig

Titre : On regrettera plus tard (tome 1)
Saga :  On regrettera plus tard

Auteur : Agnès Ledig
Qui est elle? Une auteure française, sage femme de métier, pour qui l'écriture a été un moyen de sortir la tête de l'eau a un moment difficile de sa vie.
Du même auteur :Juste avant le bonheur, Pars avec lui,... Vous pouvez retrouver mes lectures de cette auteure ici.

Genre : Contemporain


Œuvre : Valentine, une institutrice dans un village des Vosges, voit sa vie bouleversée par l'arrivée d'une fille fiévreuse, Anna, et de son père Eric, meurtri par la mort de sa femme. Au-delà de l'hébergement, elle leur ouvre son coeur.

Nombres de pages : 313 pages

Lien sur Livraddict ici 

Édition : Albin Michel

Prix : 19.50€




 
Mon avis :


Tout ceux qui me lisent ici savent que j'ai une vraie passion pour Agnès Ledig. Ce n’est pas nouveau, j’adore cette auteure, et c’est avec un réel plaisir que je retrouve sa plume à chacune des lectures de ses livres. Je n’ai donc pas résisté très longtemps lorsque je suis tombée nez à nez avec un de ses livres à la médiathèque. Comme vous allez le découvrir, encore une fois, le roman d’Agnès Ledig a su me toucher et c’est de nouveau un coup de coeur.
Ici, on retrouve l’histoire de Valentine, une institutrice célibataire qui vit dans un petit village. Par un soir d’orage, Eric qui vit dans une roulotte va venir toquer à sa porte. En effet, un arbre est tombé sur le toit de son véhicule et l’a endommagée et sa fille Anna Nina a une forte fièvre, il vient donc demander hospitalité à notre jeune institutrice.
Encore une fois, la plume d’Agnès Ledig est addictive. Pour preuve, j’ai lu ce livre en quelques heures seulement. Une fois plongée dedans, impossible de me déconnecter de cette histoire.
Entre émotions et attachements, les personnages de ce livre évoluent avec leurs passés et sèment leurs souvenirs dans leurs actions présentes. Le personnage de Suzanne m’a remué les tripes par sa fidélité et son amour. Valentine m’a touchée par sa tolérance et le respect qu’elle accorde aux autres. Anna Nina m’a séduite par son innocence mêlée à sa grande intelligence,... Le seul personnage qui m’a un peu moins conquise est celui de Gaël pour lequel je n’ai pas éprouvé de réel sentiment.
J’ai trouvé l’histoire très bien menée. L’intrigue est complète et bien utilisée par l’auteure qui réussit dans sa fin à nous donner envie de retrouver rapidement ses personnages. Peut être que le seul problème que je trouve est là, la fin est trop rapide à mon goût comme pour pousser le lecteur à poursuivre sa lecture dans le second tome, un sentiment un peu trop commercial selon moi.
Les plus : de l'émotion du début à la fin du livre. Des personnages très touchants et une réelle sincérité dans leurs sentiments
Les moins : fin abrupte malgré la connaissance d'un tome 2, une déception pour le personnage de Gaël.
En résumé, j’ai hâte de lire la suite de cette histoire pour savoir quel est l’avenir de Valentine, mais aussi d’Anna Nina et d’Eric son père. 


Note 

19/20

Cinéma : Momo

Coucou tout le monde, au mois de décembre, je suis allée au cinéma avec ma maman sur un gros coup de tête et on a été un peu déboussolée en...